vendredi 28 juin 2013

A la découverte de La Paz

Depuis notre bus touristique Copacabana-La Paz, nous arrivons dans la principale ville de Bolivie par le quartier populaire d'el Alto: une succession de bâtiments de briques rouges dont seules les fondations ont été posées, des séries de tiges de fer érigés sortent de toutes parts. Au pied des bâtiments, des embouteillages de collectivos, des marchandes de fruits et légumes installées à même le sol, vêtues de l'immuable jupe à volant et coiffées du fameux chapeaux melon.
Puis c'est l'arrivée sur La Paz avec une vue vertigineuse sur cette ville, au pied du mont enneigée du Huayna Potosi, qui s'étale sur les hauteurs de part et d'autre de la vallée.
Le centre-ville de La Paz s'organise autour de l'avenue du Prado qui la traverse. Notre hôtel se situe un peu plus au sud des rues touristiques, dans le quartier moderne de Sopocachi, où s'élèvent de hautes tours ou vivent les classes supérieures de La Paz. Au milieu des multiplexs, malls, enseignes de poulet frits et chaînes de cafés, se promène une dense foule d'étudiants gothiques vêtus de noir de la tête au pied, de mamitas boliviennes, châle sur les épaules et chapeau melon, d'hommes d'affaires et d'écoliers en uniformes mangeant leurs gobelets de gélatine vert, rouge, jaune.

La place centrale de La Paz...

... et ses vendeuses de glaces et pop corn

Ho les gourmandes


Des bus rutilants de première jeunesse

On retrouve notre coccinelle

Une créature sauvage (à gauche)
chargée de la circulation

Nous sommes étonnés par cette foule hétéroclites et majoritairement très jeune.
La ville n'offre pas un grand choix de visites touristiques mais nos promenades s'avèrent agréables malgré le froid et les montées raides d'une rue à l'autre.
Nous retiendrons le fameux marché aux sorcières où les étales des fameuses guérisseuses offrent toutes sortes de remèdes de plus ou moins bon goût ; la jolie rue colorée de Jael et la Plaza Murillo où les familles viennent nourrir les pigeons le dimanche.

Le marché aux sorcières

Rien de tel qu'un foetus de lama
pour porter bonheur


Y a des médicaments pour tous les maux...


La Plaza Murillo, palais du président,
et ses pigeons

Ce séjour à La Paz nous a permis de retrouver les plaisirs de la ville : les bons restaurants (mais qu'on a longtemps cherché), le shopping (mais si on aime les bonnets en lama) et les cinémas (mais qui ne passaient que Iron Man 3 ou le nouveau superman...)
Notre séjour à La Paz nous a surtout permis une excursion d'une journée sur le magnifique site de Tiwanaku, site archéologique d'une brillante civilisation du lac Titicaca, qui connut son apogée au 12e siècle avant de s'éteindre mystérieusement au 13e siècle.
Les statues monolithiques du sites sont splendides et très finement sculptées et les blocs monolithiques de plus de 100 tonnes, taillés à la perfection, laissent songeurs. (Même si les historiens que  nous sommes ne cèdent pas à l'hypothèse populaire que ce fut une cité bâtie par des petits hommes verts venus d'une autre planète...)

On ne sait pas qui c'est mais il nous a plu ce géant

Les 40 tonnes de la Porte du soleil
taillée dans un seul caillou

Le dieu-soleil (qu'on a pas assez vu depuis le début du voyage)

Ce matin, par 4 petits degrés celsius, nous quittons les hauteurs pacenas pour la chaleur humide de la foret amazonienne bolivienne (hasta luego la parka con plumas!)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire